Gants de travail et normes de protection

 

Les normes des gants de protection

Les mains sont l’une des parties du corps les plus sollicitées au quotidien. En loisir ou au travail, les mains sont utilisées constamment pour saisir, soulever, pousser et manipuler. Les mains sont précieuses mais fragiles. Les risques sont nombreux au travail et dans certains domaines d’activité une négligence peut être irréversible. Coupures, brûlures, chocs, écrasements ou contaminations, toutes ces agressions mettent les mains en danger. Il est donc nécessaire d’assurer leur sécurité avec des gants de protection normés. Dans les zones de travail où les gants sont obligatoires, vous retrouverez le panneau suivant :

 

Panneau gants de travail obligatoires

 

Les risques auxquels les mains peuvent être confrontées :

 

  • Risques mécaniques : perforations, coupures, abrasion, déchirures, piqûres
  • Risques électriques : décharges électrostatiques, conductivité
  • Risques chimiques : perméation de produits chimiques, contact avec les mains
  • Risques thermiques : feu, chaleur, froid, projection de métaux en fusion
  • Risques biologiques : irritations, contaminations biologiques

 

Un grand nombre de secteurs d’activité concernés :

 

  • Construction/Maçonnerie/Artisanat
  • Entretien des espaces verts/Travaux forestiers
  • Industrie
  • Logistique
  • Milieu médical et pharmaceutique
  • Agroalimentaire
  • Services d'entretien ménager

 

Norme EN 420 : Exigences générales

 

Les gants de protection sont encadrés par la norme générale EN 420. Celle-ci détermine les exigences fondamentales en matière de marquage, d’innocuité, d’ergonomie et d’instructions d’utilisation. Cette norme ne concerne pas le degré de protection des gants mais seulement les critères généraux. Différentes normes additionnelles complètent la norme EN 420 et permettent de connaître le type de protection que les gants apportent.

Le marquage du gant

Les marquages suivants sont apposés sur le gant de protection : nom du fabricant, marquage CE, désignation du gant et de la taille, pictogramme associé à la norme de protection avec le détail des niveaux de performance.

Les normes complémentaires des gants de protection

Vos mains étant un outil de travail à part entière, il convient de les protéger convenablement. Voici les normes spécifiques des gants de protection.

 

Norme EN 388 Gants protection risques mécaniques

PROTECTION CONTRE LES RISQUES MÉCANIQUES

Le niveau de protection contre les risques mécaniques est identifiable sur les gants à l’aide du pictogramme de la norme EN 388. 4 numéros sont présentés sur ce pictogramme, chacun se rapportant au degré de protection fournit.

Remarque : Le niveau 0 signifie que le gant ne répond pas aux exigences minimales ou n'a pas été testé. Si le chiffre est remplacé par un X, cela indique que le test n’est pas adapté à l’échantillon de gant.

- Résistance à l’abrasion (niveau 0 à 4)
- Résistance à la coupure (niveau 0 à 5)
- Résistance à la déchirure (niveau 0 à 4)
- Résistance à la perforation (niveau 0 à 4)

Les gants qui contiennent des matériaux émoussant la lame subissent un test supplémentaire : un test de coupure TDM selon la norme EN ISO 13997. Le niveau de résistance à la coupure des gants est exprimé en Newton.

Test TDM EN ISO 13997 - Gant de protection anti-coupure

Norme EN 407 Gants protection risques thermiques

PROTECTION CONTRE LES RISQUES THERMIQUES

Le pictogramme de la norme EN 407 se compose de 6 chiffres. Voici leur signification :

- Résistance à l'inflammabilité (niveau 0 à 4)
- Résistance à la chaleur de contact (niveau 0 à 4) → 1 = 100°C, 2 = 250°C, 3 = 350°C, 4 = 500°C sur une durée ≥ 15s
- Résistance à la chaleur de convection (niveau 0 à 4)
- Résistance à la chaleur rayonnante (niveau 0 à 4)
- Résistance aux petites projections de métal en fusion (niveau 0 à 4)
- Résistance aux importantes projections de métal en fusion (niveau 0 à 4)

 

Norme EN 12477 gant soudeur

GANT DE PROTECTION POUR SOUDEUR

La norme EN 12477 encadre les gants de protection pour soudeur. Cette norme regroupe les exigences de la norme EN 407 et EN 388. Les gants de soudeurs respectant la norme EN 12477 sont classés dans deux types :

- Type A = opérations générales de soudage et de découpage (pas de soudure TIG). Dextérité moyenne mais protection des mains élevée.

- Type B = opération de soudage TIG (acronyme de Tungsten Inert Gas - Procédé de soudage à l'arc avec une électrode de tungstène). Dextérité élevée mais protection des mains moyenne.

 

Norme EN 511 Gants protection anti-froid

PROTECTION CONTRE LE FROID

Les gants de protection anti-froid sont identifiés par la norme EN 511. Cette norme comprend 3 critères :

- Résistance au froid de convection (niveau 0 à 4)
- Résistance au froid de contact (niveau 0 à 4)
- Perméabilité à l'eau (niveau 0 à 1) 

1  = aucune pénétration d’eau après 30 min

 

Norme EN 374 Gants protection contre les produits chimiques

PROTECTION CONTRE LES RISQUES CHIMIQUES ET MICRO-ORGANIQUES

Les gants assurant une protection contre les produits chimiques sont encadrés par la norme EN 374. Ces gants répondent à 3 différents critères :

- Pénétration (norme EN 374-2) : La pénétration se définie par le passage d’un produit chimique (ou d’un micro-organisme) au travers d’un gant à l’échelle non moléculaire, par les coutures, les imperfections…

- Perméation (norme EN 16523-1) : Mesure du temps pour que le produit chimique mis en contact avec la surface externe du gant soit détecté. Le produit chimique traverse le matériau du gant à l’échelle moléculaire.

- Dégradation (norme EN 374-4) : on test l’altération (gonflement, durcissement, etc) du gant consécutive au contact avec le produit chimique.

La norme EN 374-5 est apposée sur les gants qui protègent contre les micro-organismes (bactéries et champignons).

 

3 types de gants sont définis suite aux tests (voir le tableau ci-dessous pour les 18 produits chimiques utilisées) :

- Type A = Temps de passage supérieur à 30 minutes pour au moins 6 produits chimiques

- Type B = Temps de passage supérieur à 30 minutes pour au moins 3 produits chimiques

- Type C = Temps de passage supérieur à 10 minutes pour au moins 1 produit chimique

 

Le temps de passage (classé de 0 à 6) est définit comme étant la durée nécessaire pour que le produit chimique passe de la surface externe du matériau du gant jusqu’à l’autre côté du matériau.

  Temps de passage produits chimiques sur gants de protection

Produits chimiques d'essai pour les gants de protection

 

Norme EN 60903 Gants protection pour travaux électriques

GANTS ISOLANTS

La norme EN 60903 encadre les gants destinés aux travaux électriques.

Les gants sont catégorisés selon 6 classes qui correspondent à la tension d'utilisation.

  Exigences électriques des gants isolants

Les gants isolants peuvent également résister à des composants extérieurs. Les lettres suivantes permettent d'identifier leur résistance :

A : Résistance à l'acide
H : Résistance à l'huile
Z : Résistance à l'ozone
C : Résistance aux très basses températures
R : Résistance à l'acide. l'huile et l'ozone (A + H + Z)